Jean Mounicq

Le pho­to­graphe Jean Mou­nicq ren­con­tré pour le jour­nal d’arrondissement Quar­tiers Libres en 1992. Je l’avais amené dans une arrière-cour du bas Bel­le­ville pour le prendre en photo à l’occasion de la sor­tie de son livre « Paris retra­versé » et aussi pour qu’il me parle de la Villa Ottoz, aujourd’hui détruite par l’extension du jar­din de Bel­le­ville, où habi­tait l’écrivain Chris­tiane Olivier.

J’ai le sou­ve­nir d’une gen­tillesse rare chez les pho­to­graphes. Nous avons gardé un long contact par cour­rier avant qu’il ne s’évapore doucement.