Que s’est-il passé sur la ligne 9 à 11h 31 ?

Ce matin, je regarde le pan­neau des arri­vées de rames du métro à la sta­tion Buzen­val sur le quai en direc­tion de Pont de Sèvres.

Il est 11h 31. La pre­mière rame est annon­cée dans trois minutes et la seconde dans deux minutes. La pre­mière aurait donc du retard quand la seconde lui serait pas­sée devant ?

Puis le pan­neau indique deux minutes pour cha­cune des deux rames.
Et enfin une minute pour la pre­mière et deux minutes pour la seconde. Remet­tant ainsi dans l’ordre natu­rel des choses, le fonc­tion­ne­ment du réseau de la RATP.

La rame entre dans la sta­tion. Le conduc­teur est debout, impas­sible.

Je scrute les visages des pas­sa­gers pour voir s’ils pour­raient m’éclairer sur ce qu’ils viennent de vivre. Une incroyable course pour­suite dans un tun­nel du métro qui ne per­met pour­tant pas aux rames de se dou­bler, ou alors, au prix d’une prise de risque déme­suré de se retrou­ver nez à nez avec la rame de sens contraire, pro­vo­quant un choc fron­tal phénoménal.

En mon­tant dans la rame, un voya­geur lève les yeux vers moi, comme pour me dire quelque chose, quit­tant momen­ta­né­ment l’écran de son iPhone, mais rien. Sinon une légère gêne d’avoir été prix en défaut d’utilisation d’une appli­ca­tion de jeu débile à laquelle, de plus, il ne com­prend rien.

Une mère dis­cute avec son petit enfant qui ne dégage aucune émotion d’excitation propre à cet âge lorsque l’on vit quelque chose de peu ordi­naire.
D’autres voya­geurs, écoutent de la musique, tweet et re-tweet, like et links, poke, for­ward, chat’…

Cha­cun dans son uni­vers numé­rique. Il fau­dra aller véri­fier le htag du moment en essayant #métro­fou.

Glo­ba­le­ment, il n’y a pas de lien entre les voya­geurs. Les regards se portent de-ci de-là sans direc­tion pré­cise. Le bruit des conver­sa­tions est cou­vert par celui du fonc­tion­ne­ment du train, sans qu’il s’en dégage non plus une musi­ca­lité particulière.

Pour­quoi ces gens ne sont-ils pas conforment aux indi­ca­tions du pan­neau d’indication des horaires des rames du métro ? Pour­quoi cachent-ils ce qui vient de se pas­ser ? La pre­mière rame en retard a pour­tant bien dou­blé la seconde qui la pré­cé­dait pour rat­tra­per son retard.

Leurs vies ne sont pas conformes à ce qui vient de se passer.

« Direc­tion Pont de Sèvres, pro­chain train dans une minute, le sui­vant dans deux minutes »