Témoignage Chrétien : la fin des voleurs

Témoignage Chrétien lance un appel à soutien. Les ventes baissent (moins de 10.000 exemplaires), une partie du personnel politique de gauche signa l’appel lancé par l’ancien président de la commission européenne, celui qui se dit chrétien et qui a mis en place les structures libérales de l’Europe. Tout ça mange pas de pain, un journal qui n’a plus aucune influence, qu’on n’achète même pas, mais qui vous ai favorable n’a aucun intérêt.

Alors le PDG nous dit : “La simple considération des chiffres comptables ne donne plus au journal que quelques mois d’espérance de vie” et bien tout ça est une très bonne chose !

Il y a quelque temps, j’apprenais par hasard que ce journal avait fait sa couverture ainsi que plusieurs pleines pages intérieures avec mes photos. Pour l’occasion j’avais bien entendu été rebaptisé “D.R.”, le truc qui permet au journal de dire qu’il ne savait pas que c’était toi l’auteur des images et que donc elles étaient gratuites. N’empêche, la couv,’ c’est que dans leurs esprits ça devait faire vendre, non ?

J’envoie un mail au réac-chef’ qui comprend que je veuille être payé, mais qui m’invite à prendre contact avec le pigiste qui a fait l’article. Je lui réponds que c’est gentil de me faire connaître cette personne, mais que je ne voyais pas le rapport étant donné que c’était lui, le réac-chef et pas le pigiste, et que par conséquent, c’était lui qui devait régler ces histoires d’argent. Là pas de réponse.

Le pigiste m’envoie donc un mail. Il m’explique la larme à l’œil que le journal est en grande difficulté. Ainsi, pendant que l’équipe dirigeante du journal reçoit son salaire par virement automatique chaque fin de mois, lui doit attendre le mois suivant pour être payé. Mais c’est normal il est pigiste.

Il m’explique que s’il avait su que les photos étaient payantes, il ne les aurait pas prises. Là , il venait par là même de m’infliger une très grande leçon de journalisme professionnel : une image payante faite par un professionnel ne vaut rien, une image gratuite‚ prise par un amateur, si !

Dans sa grande bonté et par un louable souci pédagogique de me faire comprendre les nouvelles pratiques capitalistes, il me fit même suivre un mail qu’il avait envoyé à sa rédaction. Dedans il listait et expliquait quels groupes militants fournissaient des images gratuites. Mais aussi, par exemple, que Jeudi Noir invitait à prendre contact avec des photographes indépendants pour se fournir en images, payantes, afin de ne pas ajouter à la précarité de cette profession en difficulté. Jeudi Noir… ce doit être des chrétiens, voir pire des communistes, pour raisonner comme ça. Le partage, la solidarité et la communion pendant qu’ils y sont. Vraiment n’importe quoi ces jeunes militants, ils sont vraiment pas dans l’air du temps !

Alors aujourd’hui, ce journal aux valeurs humanistes et aux pratiques libérales va disparaitre ? C’est pas mieux que Politis. Faites ce que je dis, pas ce que je fais… On en meurt de ces leçons de morale politique, de ces manipulations affectives (un journal issu de la résistance fondé en 1941 pendant l’occupation !). Il ne sert qu’à entretenir l’illusion d’une opposition bien fade, bien conventionnelle, bien docile, de celle qui ne gêne personne et surtout pas le système dont il copie le fonctionnement.

Bon, s’il reste encore quelques crétins… euh… chrétiens, pour devenir actionnaires, faut faire un “versement minimum de 10.000 euros” parce qu’il y-a pas que les idées à soutenir, mais aussi le train de vie de sa direction. Le libéralisme a de beaux jours devant lui !!

9 commentaires pour “Témoignage Chrétien : la fin des voleurs” (sur l’ancien site)

Antonin dit :
21 February 2009 à 4:36 pm

Ben ça fait toujours chier qu’un canard disparaisse, indépendamment de leur positionnement ou de la gentillesse du red chef’ mais c’est sûr que les histoires de vol comme ça, ça commence à être relou!

Luc Chatel dit :
23 February 2009 à 9:56 am

Vous voici donc heureux : l’ensemble du personnel de témoignage chrétien est sur le point de se retrouver au chômage.
Les lecteurs de votre blog auront sans doute été touchés par votre analyse de l’état de la presse en France, analyse parfaitement détachée de votre propre personne. Vous nous reprochez de ne penser qu’à nos intérêts. Mais n’est-ce pas ce que vous faites en publiant ce texte vengeur.
Sachez que votre entreprise de déstabilisation ne nous empêchera nullement de poursuivre notre combat politique et social, et pour la survie de l’un des derniers titres indépendants. Et je vous informe que vous êtes le seul sur le web à vous féliciter de notre mort… avec des sites intégristes. Quant à vos jeux de mots douteux, ils marquent la hauteur d’esprit à laquelle vous vous placez. Les derniers fondateurs du journal encore vivants, créé dans la Résistance en 1941, apprécieront cet hommage.
Luc Chatel
rédacteur en chef de Témoignage chrétien

Pierre-Emmanuel Weck dit :
23 February 2009 à 8:04 pm

Et bien il est pour le moins fâché le Luc ! Ça fait mal de couler et que personne ne vienne vous tendre la main, hein ?
S’en prendre avec une telle violence à un tout petit photographe qui vient de faire faillite montre bien qu’être pris la main dans le sac lui reste en travers. Lui resterait-il quelque trace de morale dans ses pratiques libérales ?
Alors, oui, il va y avoir des chômeurs, je ne peux vous répondre que : bien venu au club ! Après m’avoir volé mes images et avoir contribué activement à mon dépôt de bilan, c’est son tour, sauf que moi, je n’ai pas été malhonnête, je n’ai pillé personne, j’ai juste relaté ses agissements douteux, le décalage profond ente ce qu’il dit et ce qu’il fait ! C’est là toute la différence entre lui et moi.
Après, me comparé aux intégristes ! là , ça vole bas, pourquoi pas faschiste aussi ou négationniste, c’est à la mode ! On sent que l’argumentation n’a pas été très réfléchie ! Ce qui permet de penser que la fin de ce journal n’est pas un drâme en dehors de l’aspect symbolique de son histoire, car pour ce qu’il apportait comme médiocre pensée sa fin démontre son inutilité aujourd’hui !

Aubert olivier (Electron libre) dit :
24 February 2009 à 12:29 am

Je retrouve dans ce billet d’humeur l’essentiel de ce qui m’encourage à revoir une bonne vingtaine d’années d’implication :
– comme journaliste
– comme militant associatif
– comme militant politique
Un profond décalage entre les discours et les actes.
Alors que des nouveaux partis de gauche se créent, les discours ne décollent pas, c’est à dire restent cantonnés à des concepts idéologiques sans jamais réfléchir sur les applications concrêtes.
Résultat se crée et se re-crée les mêmes mécanismes qui conduiront à leurs échecs : les logiques de pouvoir, d’ego, la bureaucratie, le clientélisme, le copinage, la croyance que “la fin justifie les moyens” etc…
J’ai pu constater ça aussi il y a quelques années à TC, des grands chefs longtemps bien payés, autoritaires, autocrates, sûrs d’eux-mêmes arrivent pour redresser le bateau et un jour s’en vont sans que rien n’aie changé, la plupart du temps en l’ayant encore enfoncé à coup de “rodomontades”, de prétention, de complaisance, de suffisance, de distance crée
C’est ajouter les pratiques infamantes justifiées par cette croyance que “la fin justifie les moyens”…
TC va disparaître, pour avoir notre sympathie et notre soutien, il lui aurait fallu que le journal soit irréprochable sinon sur l’idéologie, au moins sur les pratiques
Ni fleur ni couronne, l’information, la pensée, la réflexion et l’action sont depuis longtemps ailleurs…
O

Luc Chatel dit :
27 March 2009 à 10:15 am

Cher Olivier,
drôle de façon de reprendre contact avec moi…
Nous nous sommes croisés à TC il y a dix ans. Et j’étais alors journaliste. Depuis que je suis rédacteur en chef, tu n’as pas eu à traiter avec moi. Comment peux-tu tenir des propos aussi scandaleux à mon égard et à l’égard de TC alors que nous n’avons jamais travaillé ensemble. D’autant que tu ne connais pas le cas précis de Pierre Emmanuel Weck, qui s’est fait tout simplement avoir par une association qui s’est approprié ses photos sans son autorisation. Si nous avions eu à traiter directement avec lui, nous l’aurions fait, et avec respect. Au lieu de diffuser ces mensonges sur Internet, contactez donc tous les pigistes et photographes qui travaillent avec moi depuis un an. Pas un seul ne confirmera vos propos insultants et faux.
Mais il est tellement confortable de se prendre pour des chevaliers blancs luttant seuls contre un monde pourri…
Enfin, je suis désolé de vous décevoir, mais TC ne mourra pas.
Contrairement à vous, ses lecteurs le soutiennent et lui ont apporté de quoi survivre. Sans doute parce qu’ils apprécient, entre autres, les excellents reportages photo que nous avons publié depuis un an. Quant aux pigistes, ils ont été les premiers à réagir, notamment en créant une page facebook et en nous apportant leur soutien total.
Bon Courage pour votre Croisade ! tenez nous au courant de vos prochaines cibles, et surtout, continuez à vous en prendre à la presse indépendante et engagée, vous faites le régal de Bolloré, Lagardère et Sarkozy. Vous devriez même leur demander un petit pécule pour ce travail de sape…

Aubert olivier (Electron libre) dit :
18 April 2009 à 8:54 am

Bonjour,
Je marque un commentaire sur un blog et voilà que je me retrouve à avoir une lettre personnalisée en retour. Voilà bien un mélange des genres typiques de l’époque… un mélange des genres symptomatique de l’État d’exception incroyable de la sphère médiatique fut elle minoritaire : identification à son journal, usage de superlatifs, mise en cause personnelle, amalgames, autojustification, martyrologie pour finir par le dénigrement, l’insulte ou quasi.
Pour rappel un directeur de publication est responsable de ce qu’il publie. L’usage de photographies de Pierre Emmanuel Weck sans son autorisation préalable s’appelle de la contrefaçon et peut importe quel journal en est l’auteur, dans le cas présent évidemment grosse déception quand il s’agit en effet d’un journal qui est indépendant. Deuxième problème, une fois l’auteur des photos en question connu, le fait qu’il ne soit pas rémunéré est un vol pur et simple.
Donc, désoler, cher monsieur, le rédacteur en chef puisque c’est vous qui veillez au journal commencez par régler ces problèmes que vous ne pouvez ignorer avant de donner des leçons.
Une petite relecture du Code de la Propriété intellectuelle et littéraire avant de reprendre contact avec moi…
La fin ne justifie pas les moyens…
O.A

JBMalet dit :
21 July 2009 à 8:50 am

On peut en effet déplorer la disparition de ce grand titre issu de la Résistance, mais cette histoire de photos non payées me révolte tout autant.
Pourquoi vouloir sauver un titre si on ne paie pas les journalistes ?
Lecteur occasionnel de TC et journaliste, je pense qu’il n’y a pas de larmes à verser aujourd’hui, car nous connaissons tous le contexte de la presse actuelle et sa logique économique. Les grands fossoyeurs du titre se trouvent plutôt du côté de l’Eglise (dans son ensemble) qui a toujours étouffée les initiatives progressistes. Hasard du calendrier, cette nouvelle crise du titre suit de peu la mort de Jean Cardonnel.
Peut-être TC pait-il également son positionnement pro-Ségolène Royal beaucoup trop marqué durant les présidentielles ? C’est une grande perte pour le paysage éditorial, mais cela n’était-il pas prévisible à regarder de plus près la ligne du journal ? JBMalet

Luc Chatel dit :
13 December 2009 à 12:04 pm

Des mois que je n’étais pas venu sur ce Blog, et voici que je découvre à nouveau des contre-vérités. Je me vois donc obligé de répondre à JB Malet :
TC paie tous ses journalistes, sans exception. Il suffit de leur demander, au lieu de colporter de tels mensonges. Et en effet, cela nous coûte cher. Mais nous l’assumons, et nous publions des sujets que les pigistes se voient en général refuser dans toutes les autres rédactions. Lisez plus souvent TC et vous réaliserez alors que pour cette seule raison, ce journal doit vivre. Mais vous semblez mettre tous les médias dans le même panier, ce qui me semble pour le moins léger.
Il n’y a aucun fossoyeur à TC, ce journal est indépendant, penchez vous sérieusement sur notre actionnariat, là aussi, avant de dire n’importe quoi. Grâce à l’appel lancé en 2009, nous avons même près de 2000 personnes privées qui sont entrées au capital.
Quant à Jean Cardonnel, il serait furieux de lire les messages colportés sur ce blog : il tenait à TC plus que tout. Nous sommes les seuls (avec Golias) à avoir pris sa défense quand il a été expulsé de son couvent. C’était un ami personnel très cher, nous étions très liés magré notre demi-siècle de différence, je suis allé à sa messe d’enterrement à Montpellier (y étiez-vous ?) et sa disparition me manque beaucoup. Nous avons publié de nombreux textes en sa mémoire. Témoignage chrétien était son journal de prédilection depuis des décennies et il aurait tout fait pour que ce journal vive.
Quant à l’engagement pro-Ségolène Royal cela relève quasiment du délire : elle refuse systématiquement depuis des années de répondre à nos demandes d’entretien; pendant la campagne nous avions publié des propos de son conseiller sur l’Afrique (Bruno Rebelle) qui ont créé à l’époque un mini scandale et qui ont révélé son double langage; enfin nous avons publié des tribunes qui assimilaient sa position à celle des populismes les plus dangereux que le siècle dernier a connu (notamment un texte de Miguel Benasayag qui avait rendu furieux celui qui était à l’époque encore le plus proche ami de Ségolène Royal, Jean-Pierre Mignard).

Pierre-Emmanuel Weck dit :
13 December 2009 à 1:52 pm

Bon, soyons clairs. Il ne s’agit pas ici de s’acharner sur Témoignages Chrétiens. Tout est parti du fait qu’un jour je retrouve mes photos dans ce journal avec lequel j’avais déjà collaboré, mais que cette fois-ci, parce que les photos ne venaient pas directement de moi (donc créditées en DR), le journal refusait de payer ce qu’il me devait.
Vous pouvez avoir une éthique à toute épreuve avec vos anciens amis, ce serait pas mal de continuer avec ceux qui pourraient le devenir. C’est parce que vous avez changé les règles (ne plus payer les images DR), comme de nombreux autres médias, que vous avez ouvert les vannes à ces reproches.
Pour ma part, effectivement, je ne lis pas Témoignages Chrétiens, car je n’en ai plus les moyens, vu que etc, etc. !