Les tôleries de Normandie

Les tôleries de Normandie à Arcueil.

Un ami m’avait passé les clés qu’il pos­sé­daient des Tôle­ries de Nor­man­die, à Arcueil, bien que le bâti­ment fut fermé depuis plu­sieurs années.

J’ai pu m’y pro­me­ner, pas­ser d’une pièce à l’autre, des appar­te­ments pri­vés aux bureaux, regar­der les dif­fé­rents papier peint de la chambre d’enfant, au style épou­van­table de bureau des années 70 en pas­sant par quelques filles dénudées…

Laissé à l’abandon, pas encore tout à fait pro­tégé mal­gré les affir­ma­tions des poli­tiques, les archives des Tôle­ries s’abîmaient lentement.

Plu­sieurs pro­jets très inté­res­sants avaient été élabo­rés par des amou­reux de la cultures et des formes fabu­leuses de ces bâtiments.

Celui qui semble avoir été retenu est bien évide­ment le plus plat, le moins ambi­tieux à l’image de la municipalité.

En atten­dant, des films de mode sont par­fois tour­nés pro­té­gés par des vigiles agressifs.

Une mémoire dis­pa­rait dou­ce­ment et avec elle, la ville aussi.