Galerie photographique Agathe Gaillard

La gale­rie pho­to­gra­phique Agathe Gaillard, ouverte en 1975, va fer­mer à la fin du mois d’avril.

La pre­mière fois que je suis entré dans cette gale­rie c’était 1990 pour une expo­si­tion de Man­fred Paul, je reve­nais de Ber­lin et je n’ai rien com­pris à ce pho­to­graphe… Je ne jurais que par Wolf­gang Kro­low et Gun­dula Schulze. Mon scep­ti­cisme avait légè­re­ment agacé Agathe Gaillard. Je me suis senti jeune, con et frappé d’un très fort sen­ti­ment d’illégitimité. Ce n’est qu’en 2011, lors du ver­nis­sage d’une expo­si­tion de Luc Cho­quer, que j’ai pu y péné­trer de nou­veau. Entre ces deux dates, je suis sou­vent passé devant (presque tous les jours pen­dant 7 mois, vers 21 h 45 puis de nou­veau vers 6 h 15 quand j’étais veilleur de nuit), j’ai sou­vent pho­to­gra­phié la devan­ture sans doute pour ten­ter d’apprivoiser cet espace qui m’était “inter­dit”. Main­te­nant il ne me res­tera plus qu’à lire son livre…

“Mémoires d’une gale­rie” d’Agathe Gaillard aux éditions Gallimard.

Commentaire reçu sur le précédent site

Cher Mon­sieur je suis vrai­ment déso­lée de vous avoir donné ce sen­ti­ment, vous aviez tout à fait le droit de ne pas com­prendre Man­fred Paul …La gale­rie ne fer­mera pas avant plu­sieurs mois, vous pou­vez y venir .… Bien à vous A G