Rue Albert Tho­mas

Si la rue Albert Tho­mas fait actuel­le­ment 265 mètres, mais son his­toire est celle d’une réduction.

En com­pi­lant la notice de Wiki­pé­dia et les infor­ma­tions du cadastre de la ville de Paris on peut recons­ti­tuer son rac­cour­cis­se­ment ainsi : « La rue Albert-Thomas est une por­tion de l’ancienne rue des Marais et plus ancien­ne­ment de la rue des Marais-du-Temple. (Elle est indi­quée sur le plan de Gom­boust de 1652), qui se pro­lon­geait par l’actuelle place Jacques-Bonsergent (par­tie com­prise entre la rue de Lan­cry et la rue Lucien Sam­paix et per­due en 1945) dans l’actuelle rue de Nancy (nom donné par un arrêté du 23 jan­vier 1930 soit la par­tie com­prise entre le bou­le­vard de Magenta et la rue du Fau­bourg Saint-Martin) dont elle a été sépa­rée par la per­cée du bou­le­vard de Magenta.
Elle a été rebap­ti­sée par arrêté du 29 juillet 1970 en hom­mage à Albert Tho­mas (1878 – 1932), homme poli­tique fran­çais »

La notice s’intéresse donc à la réduc­tion du pro­lon­ge­ment de la rue Albert Tho­mas mais omet de par­ler de son début. En effet, cette rue com­mence par les numé­ros 18 et 19 mais rien avant. Il exis­tait bien une numé­ro­ta­tion de 1 à 17 mais ces der­niers ont été détruits lors de la construc­tion de la caserne de Police de la place de la République.

Ainsi la rue aura été réduite par sa fin en étant rebap­ti­sée et par son début en ayant été détruite.