Rue des Bou­lan­gers

La rue des Bou­lan­gers part de la rue Linné, en face de l’entrée de l’Université Paris VII, pour finir, après un coude sur la gauche, dans la rue Monge, presque au croi­se­ment de la rue du Car­di­nal Lemoine dans le V° arron­dis­se­ment de Paris.

Au numéro 11, il y a avait un pochoir bleu sur la porte indi­quant son numéro. En tout petit sur le bas à droite on per­ce­vait à peine la signa­ture de celui qui l’avait réa­lisé lorsqu’il séjourna à Paris dans les années 60 : « Andy Warhol ».

J’avais un ami qui vivait dans cet immeuble et qui rêvait de faire de cette porte celle de ses toi­lettes… Lorsqu’il a démé­nagé, il ne l’a tou­te­fois pas embar­qué.

Régu­liè­re­ment je pas­sais devant pour voir son évolu­tion, usure du temps, rayures dues aux contai­ners des pou­belles trop larges… pour finir par être pro­pre­ment repeinte aujourd’hui.